Nouveautés de l'impôt 2020

Mis en place en 2019, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu est poursuivi en 2020.

Baisse de l’impôt sur le revenu

Initialement prévue pour 2021, une petite baisse de l’impôt sur le revenu pour les foyers fiscaux dont le taux marginal d'imposition est de 14 % ou de 30 % sera appliquée à compter du mois de janvier 2020.

Afin que chaque citoyen puisse évaluer le montant de cette baisse d’impôt, le gouvernement a mis en place un simulateur accessible sur cette page : Simulateur de la baisse de l’IR 2020.

Evolution du barême fiscal

Comme chaque année, les seuils des différentes tranches d’imposition ont été augmentées afin de tenir compte de l’inflation.

Parallèlement, afin de permettre la baisse annoncée de l’impôt sur le revenu pour les revenus de 2020, le taux d’imposition de la tranche à 14 % passe désormais à 11 %. Toutefois, dans le but d’exclure les foyers concernés par les deux tranches les plus élevées, les seuils des tranches à 30 % et 41 % ont été abaissés dans le même temps par rapport à ceux applicables sur les revenus de 2019.

Les barêmes pour les revenus perçus en 2019 et ceux perçus en 2020 sont donc différents.

Tranche pour les revenus de 2020 Taux d'imposition 2020
Jusqu’à 10 064 € 0 %
De 10 065 € à 25 659 € 11 %
De 25 660 € à 73 369 € 30 %
De 73 370 € à 157 806 € 41 %
Au delà de 157 807 € 45 %

 

Tranche pour les revenus de 2019 Taux d'imposition 2020
Jusqu’à 10 064 € 0 %
De 10 065 € à 27 794 € 14 %
De 27 795 € à 74 517 € 30 %
De 74 518 € à 157 806 € 41 %
Au delà de 157 807 € 45 %

Evolution du mode de calcul de la décote

A partir de cette année, la décôte est calculée en retranchant 45.25 % du montant de l’impôt à payer de 777 € pour un célibataire et de 1 286 € pour un couple.

Supprimée à partir du calcul de l’impôt sur les revenus de 2020, la réduction forfaitaire de 20 % qui était jusqu’à présent accordée aux ménages modestes sera désormais intégrée directement dans le calcul de la décote.

La déclaration de revenus sur les revenus perçus en 2019

Bien que l’impôt à la source ait été déjà perçu pour les revenus de 2019, il reste indispensable de déclarer ses revenus de 2019 comme avant la mise en place de l’impôt à la source.

Si le montant déjà collecté est inférieur à celui de l’impôt, le contribuable devra payer la différence en septembre si la somme n’excède pas 300 € ou mensuellement jusqu’à décembre pour les montant supérieurs.

En cas de trop perçu, l’administration fiscale procédera à un remboursement fin juillet.

Déclaration de revenus tacite

Dans le cas où les informations portées sur l’avis d’imposition sont conformes en tout point à la réalité, il ne sera plus obligatoire de transmettre sa déclaration de revenus. L’administration parlera dans ce cas de déclaration tacite.

En cas de divergence, la déclaration demeure toutefois obligatoire.

A noter qu’en cas de déclaration tacite, il ne sera pas possible d’être remboursé d’un éventuel trop-perçu.

Malgré la tendance du gouvernement à supprimer tout avantage fiscal, il reste quelques solutions pour vous aider à baisser votre impôt sur le revenu. Une simulation vous permettra de prendre conscience de l'impact que peut avoir un investissement en loi Pinel sur vos impôts et sur votre épargne.

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter votre centre des impôts.

118 612 le numéro des renseignements

Commentaires des lecteurs

N'hésitez pas à envoyer un commentaire pour parler de ce sujet ou poser vos questions au sujet de votre impôt.

Commentaires

Vous pouvez commenter cette page et poser vos questions à ce sujet.

Restez informé des nouveautés

L'impôt change chaque année.
Restez informé automatiquement des dernières nouveautés de l'impôt :

118 612 le numéro des renseignements

A propos de nous

Guide Impôts est un site d'information sur l'impôt sur le revenu. Il vous présente des dossiers vous aidant à mieux appréhender l'impôt sur le revenu.

Carte de France des centres des impôts Carte des centres des impôts